Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/05/2013

Les abrutis sont de sortie

leye.jpg

On en était à se réjouir que le match Anderlecht-Standard se fût déroulé dans un excellent esprit (pour la qualité du football produit lors de ce Clasico à la mode belge, on repassera…) quand nous avons appris que des débordements s'étaient produits à la fin d'une rencontre de…troisième provinciale, en province de Brabant. Des supporters mais aussi des joueurs se sont attaqués aux arbitres de la rencontre Black Star-Suryoyes et les images des échauffourées déposées (les images pas les échauffourées) sur les sites de divers médias en disent long sur les intentions malveillantes des fauteurs de trouble.

La bêtise humaine n'a pas de limites mais il faut constater et regretter qu'elle en a encore moins autour et alentour des terrains de football. Ce ne sont pas les joueurs du Paris Saint Germain et d'Evian, qui ont réussi à se taper dessus, il y a quelques jours, dans le tunnel les reconduisant aux vestiaires, qui me contrediront. Ni davantage ce vampire de Luis Suarez, l'avant-centre de Liverpool, qui, pour la deuxième fois de sa carrière aussi brillante sportivement que navrante humainement, a…mordu un adversaire en plein match. Le petit Tyson sud-américain n'est pas seul à occuper une place au Panthéon des abrutis à crampons.

Il y a été rejoint pas plus tard que dans la nuit du dimanche 5 mai au lundi 6, c'est-à-dire on ne peut plus récemment, par un certain Michael Higdon. Ce jeune homme est anglais mais il évolue en Ecosse, à Motherwell. Et dimanche, il avait plutôt bien commencé sa journée en se voyant attribuer le titre de "Joueur de l'année" de la Premier League scottish. Comme il se doit, il a fêté l'événement. Ce fut dans un bar de Glasgow point trop éloigné de l'hôtel Hilton de la ville, où il avait reçu son trophée. Vers 1h30 de la nuit, la police a débarqué dans ce bar où la douce euphorie de Higdon avait fait place à de la violence aveugle. Le lauréat a dormi dans une cellule du commissariat du coin et a dû annuler la conférence de presse qu'il devait donner lundi matin.

Et après ça, on viendrait chercher des poux sur la tête de Mbaye Leye pour un léger soufflet adressé à son coéquipier Franck Berrier qui lui reprochait d'avoir vendangé un penalty lors du match Zulte Waregem-Genk il y a trois jours. Non mais…

Les commentaires sont fermés.